NOUS SUIVRE

Heures d’ouverture

Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi :
09h00 – 12h00
(dépôt de documents)
15h00 – 17h00
(retrait de documents)
Mercredi : UNIQUEMENT
SUR RENDEZ-VOUS.

<<  Jui 2017  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
     1  2  3  4
  5  6  7  8  91011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Communiqué de presse / 18-10-12 PDF Imprimer Envoyer

Le Rwanda élu au Conseil de Sécurité de l'ONU pour 2013/2014



New York – le 18 octobre 2012

L’Assemblée Générale de l'Organisation des Nations Unies a élu, ce matin, le Rwanda à l'un des cinq sièges des membres non-permanents au Conseil de sécurité de l'ONU pour la période 2013/2014. Avec l'Argentine, le Rwanda a été élu au premier tour. Les trois autres sièges continuent d'être contestés par scrutins, et l’élection sera résolue dans les prochaines heures.

La ministre des Affaires Etrangères du Rwanda, Louise Mushikiwabo a remercié les membres de l'ONU pour la confiance qu'ils ont octroyée au Rwanda.

«Nous sommes heureux d'avoir obtenu le soutien d'un grand nombre de nos collègues Etats Membres qui ont répondu à notre message - Rwanda : valeurs de paix - et nous sommes honorés de pouvoir les servir. Nous remercions tout particulièrement nos amis et alliés dans toute l'Afrique pour leur soutien extraordinaire », a déclaré Louise Mushikiwabo.

Le Rwanda, qui a bénéficié d'un soutien unanime de l'Union Africaine, a précédemment siégé au Conseil de Sécurité en 1994-95, période pendant laquelle le pays a connu le génocide contre les Tutsi qui a compté plus d'un million de victimes. En dix-huit ans de reconstruction de la nation, le Rwanda est, aujourd'hui, un membre actif de l'ONU sur la bonne voie pour atteindre ou surpasser tous les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et le sixième plus grand contributeur au maintien de la paix dans le monde.

"Le contraste ne pourrait être plus net entre ce mandat précédent - quand un gouvernement génocidaire occupe un siège au très-respecté Conseil de Sécurité alors que ses agents mènent un génocide à la maison - et le Rwanda d'aujourd'hui: une nation de paix, d'unité, de progrès et d'optimisme», a dit Mushikiwabo.

La ministre a souligné le fait que cette histoire troublante et récente permettra au Rwanda d'offrir une perspective unique sur les questions de la guerre et de la paix au Conseil de Sécurité.

«Travaillant avec les autres membres, le Rwanda s'appuiera sur son expérience à se battre pour la mise en œuvre de la doctrine de ‘la responsabilité de protéger’ qui exige que le monde prenne connaissance - et agisse- lorsque des civils innocents sont soumis à la menace d'atrocités de la part de leur gouvernements, étant entendu que les situations ont des spécificités qui doivent être prises en compte. " a dit Mushikiwabo.

Louise Mushikiwabo a également promis que le Rwanda cherchera à travailler avec les autres membres du Conseil de Sécurité afin d'assurer qu'il représente les opinions et les aspirations des pays en voie de développement, en particulier sur le continent africain.

«Le monde traverse une période de plusieurs opportunités, mais aussi de beaucoup d’incertitudes. L'Afrique avance très rapidement sur le plan économique, mais notre vision de nous-mêmes et de la contribution que nous pouvons apporter au monde est aussi en expansion. Au cours des deux prochaines années, nous espérons que cette nouvelle réalité se reflétera dans la manière dont se comportera le Conseil de sécurité au 21e siècle », a déclaré Louise Mushikiwabo.

In ENGLISH

Fin