NOUS SUIVRE

Heures d’ouverture

Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi :
09h00 – 12h00
(dépôt de documents)
15h00 – 17h00
(retrait de documents)
Mercredi : UNIQUEMENT
SUR RENDEZ-VOUS.

<<  Avr 2017  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
       1  2
  3  4  5  6  7  8  9
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Umushyikirano 2012 PDF Imprimer Envoyer

Une rencontre basée sur la notion d'autonomie

Kigali, 14 DĂ©cembre 2012

Lors de son discours de clôture du 10ème dialogue national (Inama y’Umushyikirano), le Président Paul Kagame a déclaré que cet événement national a repositionné les leaders dans leur engagement à pour accomplir leurs responsabilités et à servir le peuple. Le président Kagame a souligné que les dirigeants doivent par tous les moyens éviter d'être complaisants car beaucoup de choses restent encore à faire.

"Si à la fin de ce dialogue, le sentiment général est que nous avons été inspirés, excité et convaincus du fait que nous pouvons atteindre l'autosuffisance et la dignité, alors nous pouvons dire que cette réunion a été un succès. Nous devons être prêts à consolider et protéger nos réalisations, car il y a beaucoup de gens qui ne souhaitent pas nous voir avancer. "

Le président Kagame en a également profité pour souhaiter à tous les participants un joyeux Noël et une heureuse nouvelle année 2013. Il a exhorté les Rwandais à se fixer de nouveaux objectifs pour l’avenir, et à travailler dur pour les atteindre.

Le Premier ministre du Burkina Faso, Luc Adolphe Tiao-qui a assisté aux deux jours dialogue national, a transmis les salutations du peuple Burkinabé, ainsi que du Président Blaise. Il a dit que le concept du dialogue national est la preuve que le Rwanda est une démocratie à part entière et que la notion d'autonomie abordée au cours du dialogue devrait être partagée avec d'autres nations africaines. Il a souligné le soutient du peuple Burkinabé au peuple rwandais dans sa lutte pour la dignité.

A l'issue du dialogue national, 23 résolutions ont été retenues, qui si elles sont appliquées, permettront d'améliorer le bien-être social des Rwandais et conduire à l'autonomie.

Plus tard, le Président Kagame a officiellement clos une retraite des jeunes, organisée par le Ministère de la jeunesse et des ICT au petit stade Amahoro. Ces jeunes - plus de 1000 - avaient également suivi les deux journées du Dialogue national en direct du stade, et avaient activement participé. Le Président Kagame a demandé aux jeunes de ne pas laisser l'histoire tragique du Rwanda être un obstacle pour eux, mais plutôt en faire une source de force pour faire face à l'avenir:

"Votre avenir est encore plus prometteur que votre présent, mais il ne viendra pas sans le travail acharné et vous devez commencer dès aujourd'hui. Notre histoire doit toujours nous apprendre, il faut la lire et en apprendre les leçons afin de développer notre plein potentiel en tant qu'êtres humains. Vous devez respecter la discipline et embrasser des valeurs positives dans le but de développer vos talents, car chacun de vous a des talents particuliers. "

Le ministre de la Jeunesse et ICT, Jean-Philibert Nsengimana a déclaré que le congrès des jeunes aura lieu chaque année au cours de l’Umushyikirano afin de s'assurer que les jeunes jouent un rôle actif dans l'élaboration des politiques.