NOUS SUIVRE

Heures d’ouverture

Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi :
09h00 – 12h00
(dépôt de documents)
15h00 – 17h00
(retrait de documents)
Mercredi : UNIQUEMENT
SUR RENDEZ-VOUS.

<<  Mai 2017  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
  1  2  3  4  5  6  7
  8  91011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Jean-Pascal Labille en visite au Rwanda PDF Imprimer Envoyer

Kigali, le 12 Juin 2013

Ce mercredi 12 juin, la ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Louise Mushikiwabo, a accueilli le ministre belge des Entreprises publiques et de  la Coopération au Développement, Jean Pascal Labille. Il est arrivé au Rwanda pour une visite de trois jours.

Dans leurs discussions, les deux  ministres ont essentiellement discuté sur la façon de renforcer la coopération entre les deux pays et ont parlé de l'état des projets financés par le gouvernement belge.

La ministre Mushikiwabo a déclaré que la Belgique et le Rwanda ont conclu un partenariat historique qui a donné des résultats notables:

«Nous sommes très satisfaits de la coopération belge. Elle est en ligne avec les priorités de développement du Rwanda et les projets soutenus par la Belgique profitent au peuple Rwandais de manière visible ".

Le ministre Labille à quant à lui félicité le Rwanda pour ses réalisations et sa bonne croissance économique. Il a confirmé que la Belgique soutiendra les objectifs de l'EDPRS du pays:

"Cela doit être souligné: le Rwanda a fait de grands progrès en matière de développement. C'est l'un des rares pays qui atteindra les objectifs de développement du millénaire (OMD) ».

Les ministres ont également discuté de la mise en œuvre du cadre de paix et de sécurité proposé par le Secrétaire Général des Nations Unies, pour la RDC et la région ainsi que du rôle du Rwanda au sein du Conseil de Sécurité de l'ONU.

La Ministre Mushikiwabo a affirmé l'engagement du Rwanda à la mise en œuvre de ce cadre en disant qu'il est une véritable feuille de route pour une la pacification de la RDC et de toute la région:

«Nous sommes très attachés à cette feuille de route qui guidera vers une solution durable à la crise qui perdure dans l'est de la RDC. Nous espérons que tout le monde qui a souscrit à cette feuille de route fasse de même ».

M. Labille a déclaré que la communauté internationale doit prendre des mesures fortes pour une solution globale dans la région.

Répondant à la presse après la réunion, la ministre Mushikiwabo a indiqué qu'après le génocide contre les Tutsis en 1994, le Rwanda a pris la réconciliation et l’unité du peuple Rwandais très au sérieux.

«Le Rwanda a facilité le retour de plus de trois millions de réfugiés depuis 1995. Les membres des FDLR ayant accepté de déposer les armes et d’abandonner l'idéologie du génocide ont été rapatriés et réhabilités. Ceux qui n'ont pas eu à faire face à la justice ont été réinsérés dans leurs communautés, certains même dans des positions de leadership. Le Rwanda a adopté une ligne politique très claire, il n'est donc pas nécessaire de s'asseoir à la table et négocier avec des gens qui ont été empoisonnés par l'idéologie du génocide et qui continuent leurs actions meurtrières 20 ans après le génocide », a-t-elle dit.

S'exprimant sur le caractère parfois changeant des relations entre les deux pays, M. Labille a déclaré que les deux pays doivent maintenant se concentrer sur l'avenir:

"Les relations bilatérales entre le Rwanda et la Belgique ont existé pendant une longue période. Cependant, elles n’ont pas toujours été stables, c'est comme la vie d'un couple marié. À mon avis, nous devrions nous concentrer sur l'avenir plutôt que de s'attarder sur notre passé ".

Depuis plus de 50 ans, le Rwanda et la Belgique ont établi des relations bilatérales. La coopération entre les deux pays a augmenté au cours des dernières années avec la Belgique qui a engagé 160 millions d'euros sur 4 ans dans le Programme indicatif de coopération la plus récente (PIC).

La Belgique et le Rwanda  sont partenaires dans les domaines de la santé, de l'énergie et de la décentralisation.

 

FIN